Un simple problème de subvention ?

Publié le 23 Mai 2015

Dans le compte rendu du télégramme du conseil municipal du 18 mai 2015, le télégramme a été (comme souvent) très avare sur le contenu de l'intervention du Nouvel Elan.

Le groupe d’opposition Nouvel Élan a fait remarquer l’augmentation de 1.000 € pour l’association Les Médiévales par rapport à 2013. La réponse de Gilles Mounier ne s’est pas fait attendre : « Face au désengagement ou au non-engagement de certains sponsors ou structures comme, notamment, le conseil départemental, la municipalité prend ses responsabilités pour soutenir cette manifestation gratuite "

le télégramme - 20 mai 2015

Notre déclaration était la suivante :

Comment comprendre l’augmentation 1 000 € des subventions aux médiévales par rapport à 2013 sachant que depuis 2 ans il n’y a pas eu d’autre augmentation de subventions sans justification. Nous dénonçons toujours que l’adjoint aux affaires culturelles soit toujours président des médiévales.

Dans le fond, cette déclaration ne portait évidemment pas sur l'augmentation factuelle de 1 000 € mais sur la situation extrêmement particulière de cette association : son président, chef d'orchestre d'une très belle manifestation sur la commune (ce n'est pas la question), est également l'adjoint à la culture qui, à ce titre, décide, avec la municipalité, du montant de la subvention attribuée : 17 000 € quand même, ce n'est pas rien (cela représente 43% des subventions culturelles et 10% de l'ensemble des subventions 2015)...

Je pense pour ma part qu'il y a un problème de moralité politique : il me semble difficile d'être des deux côtés de la barrière, être celui qui demande, en tant que président, et faire partie de ceux qui attribuent, en tant qu'adjoint au maire... et le fait de participer ou non au vote n'y change rien.

Bien sûr on me rétorquera que c'est quelqu'un de très investi qui fait beaucoup : je suis parfaitement d'accord... mais qui devient juge du bien fondé du montant à donner ?, Qui contrôle l'utilisation des fonds publics? Qui est là pour faire la part des choses ? Dès que l'on creuse un peu, on est en droit de se poser ces questions...

Alors 6% d'augmentation en deux ans, ce n'est pas un scandale mais ce n'est pas le rythme d'augmentation des autres associations qui voit leur forfait simplement reconduit et l'on est obligé de poser la question en conseil municipal pour avoir une réponse partielle et sans doute partiale (avec une allusion au conseil départemental).

Si on tolère cette situation, c'est bien un minimum d'avoir une véritable justification des dépenses de l'argent public et le top serait de les avoir sans même les demander !

 

PS : j'avoue que le côté "manifestation gratuite" qui coûte 17 000 € de nos impôts me gêne un peu..., pas vous ?

 

Décidemment, notre argent est bien géré !

Rédigé par Serge ODEYE

Publié dans #organisation municipale, #finances

Repost 0
Commenter cet article