Droit d'expression - On touche le fond à Saint-Renan !

Publié le 13 Février 2015

Il faut s'accrocher pour ne pas devenir parano : entre le correspondant du télégramme présent au dernier conseil municipal qui écrit que nous n'avons pas fait de déclarations (retrouvez-la ci-dessous) et la municipalité qui décide de ne nous laisser qu'un quart de page pour s'exprimer dans le SRA (exceptionnellement, dans un large élan de bonté, nous aurons ce mois ci une demi-page...)

Voudrait-on nous faire taire ????

extrait du télégramme

extrait du télégramme

extrait du Ouest-France (ouf, un peu de neutralité ! ça fait du bien)

extrait du Ouest-France (ouf, un peu de neutralité ! ça fait du bien)

Rédigé par Serge ODEYE

Publié dans #communication

Repost 0
Commenter cet article

Riouall 15/02/2015 19:39

Pas persuadé que la déontologie et la volonté d'informer de manière objective dans l'intérêt de la démocratie soient les principales motivations de notre correspondant local. La démarche est sans doute plus vénale, avec comme second objectif la manipulation des esprits à des fins politiciennes. Mais les deux sont sans doute liés. Sans doute pas facile non plus à assumer pour la rédaction du Télégramme qui n'affiche ses opinions que dans les éditos et commentaires de ses chroniqueurs mais continue à faire de l'info dans le reste de ses articles. Il fera bientôt plus fort que Coudurier dans ses éditos. Une solution à leur proposer : une mutation à Ouessant où ils recherchent un correspondant local depuis plusieurs semaines?;o)))